Jeu de rôle des chevaliers d'émeraude
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Alec, une Double Existence ? | Finit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alec
Cinquième génération - Asperge Blonde
avatar

Masculin Nombre de messages : 39
Age : 23
Localisation : Au royaume d’Émeraude, désormais
Date d'inscription : 24/05/2012

Feuille de personnage
Les armes de votre personnage:
Ces vêtements:

MessageSujet: Alec, une Double Existence ? | Finit   Dim 03 Juin 2012, 19:14

    Informations génériques

    Nom : Ses parents lui ont donnés le nom d'Alec et il le porte ainsi depuis sa naissance dans le royaume de Rubis mais apparemment, quelqu'un conteste ce nom et lui en approprie un autre : Stevan. Celle qui se permet de contester l'identité du jeune homme est une maître-magicienne portant le nom de Stella qui prétend que Alec est son époux, ou du moins l'était avant sa disparition...
    Age : Cela fait 26 ans qu'il est né. Son corps reflète bien son âge mais Stella se permet de contester également l'âge du jeune homme de Rubis en avouant qu'il était proche d'obtenir 200 ans. Mais pour s'en tenir à son existence actuelle, il n'est même pas encore trentenaire.
    Sexe : Masculin.
    Race : A première vue, c'est un humain ! Rien de plus. Aucun signe physique ne démontre une appartenance à une autre race, son corps est celui d'un humain. Ses deux parents étaient des humains, de pure souche très certainement car jamais il ne s'est vraiment renseigné plus que cela.
    Royaume de naissance : Il est né au royaume de Rubis dans la maison familiale, ses parents étaient des paysans qui s'en sortaient plutôt bien dans la vie grâce à leurs récoltes agricoles, si bien qu'ils avaient nombre de terres en dehors du royaume où ils cultivaient plusieurs légumes.
    Rôle : Chevalier d’Émeraude - Ex. Maître-Magicien ?
    Allégeance : Enkidiev - la Justice


    Descriptions

    Description physique : Physiquement parlant, c'est un bel homme plutôt bien battit et aux allures charmeurs. Il est très grand, frôlant de près les 1m90, sa grandeur est fait de sorte qu'il ne soit pas trop gros non plus, seule sa musculature semble faire défaut à son poids mais en dehors de cela, c'est un homme svelte et élancé. Il a bien évidemment quelques traces de graisse dans quelques recoins de son corps mais elles sont bien réparties avec les muscles du chevalier. Sa silhouette lui donne une allure de Goliath, et ainsi en impressionne plus d'un. Rares sont ceux qui se permettent de défier le chevalier rien qu'en voyant son physique imposant. Son visage est ovale et plutôt bien formé, une légère barbe blonde repose sur son menton en plusieurs poils éparpillés sur l'ensemble de son menton quelque peu allongé. Trônant par dessus son crâne, une couverture de cheveux d'or raides et formant quelques épis aplatis et camouflés pour la plus part par un bandana noir qui, en permanence est accroché au sommet de sa tête. Ses yeux océaniques sont d'un bleu profond et parfaitement coloré. Il a également des paupières tombantes sur ses magnifiques yeux de saphir, cachant ainsi quelques fois une partie de ses pupilles. D'apparence, il a tout d'un humain et c'est donc une nouvelle preuve qu'il n'appartient à aucune autres races. Pour continuer dans la description de son visage, celui ci est assez détendu, ne présentant que peu de rides ou de traits particuliers. Son nez est fin est parfaitement dessiné, en épaisseur il est d'une taille moyenne et banale. Ses oreilles quand à elles sont un peu décollées et sortent ainsi de sa chevelure blonde. Son teint est hâle, prenant une légère teinte de café après avoir passé une bonne partie de sa vie à errer sous le soleil du continent d'Enkidiev à la recherche du meurtrier de ses parents, ou du moins, celui qui était présent lors de leur mort... Il n'a aucune particularité physique, pas de cicatrices, ni même d'anomalie physique ou encore de problèmes invisible comme la cécité ou la surdité. Rien qui vaille la peine d'être noté.

    Coté vestimentaire maintenant, la plus part du temps il est vêtu de la cuirasse sertit d'émeraudes des chevaliers de l'Ordre d’Émeraude mais lorsqu'il a du temps libre et qu'il n'est pas en fonction, il s'habille d'une tunique blanche ou noire, cela l'importe peu mais, ne voulant pas trop se faire remarquer, il ne met jamais de couleurs à effet flash. Concernant les armes du guerrier, celui ci porte l'épée de l'Ordre en permanence avec lui, rengainée dans son fourreau qu'il porte à sa ceinture, du coté gauche. Il a également plusieurs dagues cachées un peu partout sur lui au cas où il se trouverait dans une situation un peu trop embarrassante dirons-nous et ainsi, pourra attaquer son assaillant sournoisement.

    Description psychologique : Comme tout le monde, qu'ils soient humains ou non, il a ses qualités comme ses défauts qui font de lui ce qu'il est maintenant. Commençons tout d'abord par les qualités du jeune homme afin d'embellir d'abord sa personnalité. C'est un homme courtois et élégant, qui n'oublie jamais les bonnes manières et qui tente de se faire le plus présentable possible en toutes circonstances, que ce soit à la cour d'un roi, en présence d'une jeune dame ou même avec ses frères d'armes. Il essaie de ne pas négliger quoi que ce soit. Comme la plus part des chevaliers, c'est un guerrier généreux et protecteur envers le peuple qu'il doit servir contre la menace qui pèse sur le continent, que ce soit la menace venant des cieux comme celles à venir au cours de leurs missions. Ainsi, le beau blond est également une personne de confiance qui ne trahira jamais un ami et ne vendra jamais la mèche sur ce qu'il lui avouera, même si il s'agit de son plus noir secret, il demeurera muet comme une tombe mais ferra tout ce qu'il a pour pouvoir venir en aide à ce dernier. Ce n'est pas tout, ses qualités ne sont pas forcément toutes adultes car, comme plusieurs chevaliers, il sait plaisanter et il n'est pas le dernier pour cela. Il trouve toujours le moyen de s'attirer des ennuies, dans son esprit, on dirait encore un petit garçon qui cherche à trouver sa place, à s'amuser sans se rendre compte des répercutions que ses actes causeront. C'est un homme tout ce qu'il y a de plus sympathique. Il est également d'un naturel curieux, non pas en ce qui concerne la soif de savoir mais bien la curiosité à l'état pur. Ce n'est pas un curieux maladif mais il n'aime pas être mit à part d'une affaire. C'est un sportif dans l'âme, il passe son temps à s'entraîner lorsque la fatigue ne le gagne pas car en effet, le quotta de sommeil du beau chevalier est plus qu'atteint... Pour en parler, il faut parler de ses défauts !

    Vous l'aurez comprit, le plus défaut du blond est sa paresse. Il dort presque une demie-journée chaque jours si il le peut et passe le reste de son temps à s'entraîner ou à s'amuser avec ses amis les chevaliers, un exemple d'une de ses activités favorites : la chasse. Il adore chasser le gibier avec quelques chevaliers triés sur le volet. Pour continuer sur ses défauts, il est atteint d'une jalousie incroyable. Même si il peut se permettre de changer de muse du jour au lendemain, il serra jaloux en la voyant au bras d'un autre. Trait de caractère plutôt étrange me direz-vous, mais c'est ainsi forgé dans le caractère du chevalier. Le barbu est également un grand joueur, c'est toujours le premier à proposer de jouer à n'importe quel jeu de carte, malheureusement pour lui, en plus de ne pas s'avoir s'arrêté de jouer ou d'être mauvais perdant, il n'a aucun talent ou chance pour ce qui est du jeu... Sa protection peut également devenir un défaut à un certain degrés, sa protection devient plus un handicap qu'autre chose et cela revient à énerver le protégé en question. Refusant également d'avoir tort, ce dernier ne tolère pas que l'on lui prouve que ce qu'il affirme est complètement faux ou irraisonné, il serra même prêt à suivre sa décision suicidaire plutôt que de se plier à un ordre qui revient à dire qu'il a tort. C'est un chevalier assez désobéissant qui n'en fait qu'à sa tête, le roi comme la dirigeante de l'Ordre ont un mal fou à le faire obéir.


    Histoire, connaissances et vie en général

    Histoire :

    On croyait tout savoir, mais l'omniscience n'est qu'illusion...

    Quel sentiment étrange... J'avais l'impression de tomber dans le vide. Je visitais mon esprit, ma conscience, mon moi-intérieur et cette sensation me parut bizarre... Je tombe à travers plusieurs fragments vitreux qui suivent ma course, je ne comprend rien. Une pluie de ces morceaux transparents s'écoule avec moi dans ce vide sidéral, mes sens semblent s'estomper et petit à petit... Je sombre dans l'inconscience jusqu'à ce que devant moi, quelques fragments ne se rassemblent juste face à moi et que... Je plonge à l'intérieur de ce qui semble être... Mes plus lointains souvenirs...

    C'était une nuit sombre, tortueuse et orageuse. Le royaume de Rubis subissait l'assaut des éclairs comme jamais auparavant, les chaumières venaient jusqu'à trembler sous le rugissement du tonnerre si proche du village. Ce n'était pas un temps propice pour un accouchement, dans une des maisons centrales du village, une femme assez meurtrit par la vieillesse, s'approchant de la quarantaine, portant une belle chevelure de boucles brunes sur son crâne, quelques rides sur un visage au teint blafard était en train de mettre au monde un enfant. Son troisième. Au chevet de cette pauvre femme dont les hurlements démontraient ses maux, se postait un homme assez vieux également, plus que sa femme, chauve et l'air anxieux restait là à encourager sa femme dont la transpiration scindait sa peau. Il y avait également deux jeunes enfants, l'un semblait être dans l'adolescence et l'autre n'avait qu'une décennie à son compteur. Recroquevillés dans un coin de la maison, les deux enfants restèrent silencieux et bouche-bée devant leur mère, transcendait par une douleur insupportable à vu de nez. Les larmes coulaient de ses yeux clos, ses lèvres s'écartèrent encore au maximum pour laisser s'échapper une nouvelle plainte qui s'en suivit d'un cri qui fit écho aux raisonnements de la foudre. C'était le père qui était de corvée pour l'accouchement, armé de plusieurs serviettes déjà calcinées de sang, le crâne de son fils sortant tout juste du corps de son épouse, cela faisait déjà une heure qu'ils étaient dans cette situation, voir même plus longtemps. La panique avait finit par gagné le coeur du futur père qui encourageait tant bien que mal son épouse qui elle continuait de hurler la mort, c'était la troisième fois qu'elle passait par ce chemin mais jamais dans ses souvenirs elle n'avait connu pareille douleur... Ce fut après deux heures encore que le couple n'obtint finalement que le cadavre d'un garçon qui venait à peine de connaître le monde des vivants, son petit coeur ne battait plus et pour seul requiem, ce pauvre garçon n'avait droit qu'aux pleurs de sa famille...

    Ce souvenir était vague... Flou et déchiré de toutes parts, comme si quelqu'un avait essayé de l'effacer de la mémoire d'Alec. L'histoire que lui racontait ce souvenir était incompréhensible, il semblait reconnaître une dispute entre deux personnes dont l'une pourrait être lui et l'autre lui ressemblait beaucoup... Il ne se souvenait pas de cet épisode de sa vie et ne reconnaissait même pas le décors qui les entouraient... Une sorte de palais entièrement blanc, à l'aspect lumineux et très vite, leur dispute se finit en combat. Un affrontement magique où se mêlèrent diverses attaques. Un nouveau fragment le heurta, dans cette scène, après la coupure du premier souvenir, il était allongé et faisait face à son agresseur qui l'attaqua une nouvelle fois. A première vue, il était dans une piteuse situation. Il se serrait souvenu d'une défaite aussi affligeante que celle ci et surtout face à un adversaire si puissant mais pourtant, ce qu'il venait de voir était nouveau pour lui. Jamais il n'avait vu ce décors, cette magie ou même cet ennemi qui se tenait face à lui. Plusieurs scènes lui apparurent encore dans la même ambiance jusqu'à ce que finalement il ne retourne à la scène de sa naissance... Dans la chaumière de ses parents, un endroit qu'il aurait préféré retirer à tout jamais de son esprit. Alors que ses parents pleuraient sur le corps du bambin, ce dernier inspira pour la première fois une bouffée d'air frais ce qui causa chez lui, comme chez tous les enfants, son premier pleur... Aux premiers abords, ses parents furent surpris de le découvrir vivant. C'était pourtant certain pour eux, son coeur ne battait plus pendant au moins cinq minutes et voilà que maintenant, il reprenait ? Ses battements redevinrent réguliers alors que l'enfant pleurait à chaudes larmes, c'était la première fois qu'il goûtait à l'air brut, à l'oxygène sans que ce soit sa mère qui l'alimente... C'était impensable, certainement une bénédiction divine ! Malheureusement, ce n'était plutôt qu'un châtiment divin...

    [...]

    Ce qu'il venait de voir était du domaine de l'étrange. Ainsi, il avait perdu la vie sans même le savoir et ce, dés sa naissance ? Mais ce n'était pas ce qui le turlupinait le plus dans ce qu'il venait de voir. Ce qui l'intriguait le plus était bel et bien ce combat avec cet homme dont il n'avait aucun souvenir, ce moment de sa vie, il avait beau le chercher au plus profond de sa mémoire mais il ne savait pas d'où sa conscience pouvait bien tirer cet épisode de sa vie. Jamais il n'avait affronté un adversaire si puissant, jamais il n'avait mit pieds dans un palais semblable à celui ci ! Mais il n'avait pas le temps de se poser ces questions que déjà, d'autres questions allaient survenir. Son périple au plus profond de sa mémoire continuait, l'averse de vitraux lumineux continuait et bientôt il fut projeté dans un nouveau souvenir qui lui était plus familier que sa naissance ou bien même, ce mystérieux affrontement... C'était une journée banale au royaume de Rubis, il venait d'avoir dix ans, comme à son habitude, il était en train de s'amuser dehors avec son second frère pendant que le premier s'occupait des récoltes en compagnie de leur père. Ce qui était étrange mais qui n'avait jamais vraiment préoccupé le jeune paysan c'était qu'il était le seul blond de la famille, sa mère témoignait que c'était juste la volonté des Dieux qui voulaient que ses cheveux soient fait d'or comme la valeur qu'il avait aux yeux de sa mère car, il est vrai et jamais ses frères ne l'ont contestés, il était le fils préféré de sa mère car après un pareil miracle, elle ne pouvait que prouver sa reconnaissance aux Dieux-Immortels en chérissant cet enfant de son mieux. Ses autres frères portaient une chevelure sombre comme leur mère alors que leur père lui, était chauve mais témoignait qu'avant qu'il ne perde son couvre-chef qu'il portait une fière crinière noire également, ce qui amuse les enfants de savoir leur père portant une chevelure si longue alors qu'aujourd'hui il n'a plus un poil sur le caillou. C'est ainsi qu'en cette journée à priori banale aux yeux d'Alec que celui ci eut découvert l'existence des chevaliers d'Émeraude, ces êtres de légende dont les livres vendaient les mérites ! D'après les bouquins poussiéreux de la bibliothèque de Rubis où aimait bien se faufilé le jeune garçon, ce sont eux qui ont défaits le règne des hommes-insectes, qui ont protégés le Panthéon d'une menace qui aurait put annihilé les Dieux... Aux yeux du jeune garçon, c'étaient là des héros ! Fort longtemps il avait ainsi harceler sa mère pour qu'un jour lui aussi il devienne ce héros qui serra vanter des livres pour les générations futures, c'était toujours avec le même rire que sa mère lui répondait que ce serrait pour elle le plus beau rêve que de voir son fils revêtir la légendaire cuirasse d'émeraudes. Tous les soirs, le même rêve revenait à l'esprit du jeune blond, lui, sauvant sa famille des hommes-insectes et d'autres menaces comme de féroces dragons crachant des champignons de feu ou bien des créatures démoniaques tout droit sortit de son imagination enfantine qui fut nourrit par les récits fantastiques de son père lorsqu'il vantait ses parties de chasse avec ses amis et qu'il exagérait sur la taille comme sur le poids des sangliers et de leurs défenses qu'il qualifiait de gigantesques. Bientôt, tout le village avait finit par être bercer par les rêveries du jeune enfant qui voulait devenir un chevalier défenseur d'Enkidiev, même sans magie, il était persuader qu'il aurait put devenir un grand chevalier aux cotés de ses ancêtres... Il en était persuadé...

    Encore ces souvenirs parallèles ! Dont il ne se souvenait pas même avec la plus grande volonté du monde. Il se voyait encore, cette fois ci aux cotés d'une femme qui semblait si jeune mais qu'il s'étonnait d'appeler : maman... Ses cheveux étaient également fait de fils d'ors tout comme lui, en tout point on aurait put la confondre avec sa soeur. Il la serrait affectueusement contre lui, il semblait heureux, ce souvenir était encore aussi flou que l'autre, et comme celui qui le précédait, il n'avait aucun souvenirs de lui... Aucun souvenir de cette mystérieuse femme qu'il venait d'appeler comme étant sa génitrice. Un nouveau souvenir le frappa, un souvenir vitreux et flou, représentant une scène qui lui fit penser à une cérémonie de mariage dans une chapelle qu'il n'avait encore jamais visité et qui n'avait rien à voir avec celles où il avait mit le pied. Elle était beaucoup plus grande et plus luxueuse que n'importe quelle chapelle des royaumes Enkievs... Il était en train d'enserrer la main d'une femme qu'il connaissait partiellement et qui venait lui rendre visite lors de ses rêves, une femme qui se prétendait être son épouse... Stella... Cette même femme qui, tout comme dans ses rêves était enveloppée dans une lumière blanche aveuglante. Comme il l'avait lu dans les livres de la bibliothèque, cette lumière dansante autour de Stella était celle qui annonçait à celui qui la voyait autour d'une personne qu'il s'agissait de son âme-soeur. La personne créée à partir de la même source de vie que lui et dont il ne pourrait jamais se passer, en amour comme en amitié. La cérémonie semblait battre son plein, il glissait ses lèvres contre celles de la mystérieuse femme onirique. Qu'est-ce que tout cela voulait-il dire ?

    Le monde est inégal, le bonheur est éphémère alors que la souffrance est éternelle

    Dans tous les souvenirs du grand chevalier, si il y en avait bien un qu'il ne voulait plus jamais voir, plus jamais vivre, c'était bien celui ci... Tout en continuant sa chute à travers ses souvenirs, les morceaux vitreux se rassemblèrent à nouveau et il replongea ainsi à l'intérieur de sa mémoire qui l'intriguait de plus en plus... Cet épisode de sa vie, jamais il ne pourra l'oublier, il est d'une horreur... Personne ne mériterait de vivre cela et surtout à cet âge, alors qu'il venait tout juste de passer à l'adolescence, alors qu'il pouvait enfin jouir des plaisirs de la vie sans se soucier de rien, il allait déjà devoir agir comme un adulte avec ce qui allait se produire...

    Le soleil venait tout juste de se coucher sur le royaume qui vénérait la déesse du feu : Théandras, il continuait son ascendance petit à petit alors que le ciel prenait une teinte orange, une colorie légère et chaude, agréable au regard et dites reposante. Cette journée fut comme toutes les journées : épuisante. Ses parents devenus trop vieux pour les récoltes, c'est à leur tour, son plus jeune frère et lui de faire les moissons. Ainsi, après cette journée épuisante, c'est d'une marche nonchalante qu'ils revinrent jusqu'à la demeure familiale, souillé de partout, la sueur faisant luire leurs corps endoloris par les activités agricoles qui furent trop durs pour les jeunes gens. L'un venait de passer la vingtaine alors que l'autre entrait dans la fleur de l'âge, les autres villageois de quatorze ans passaient plutôt leurs journées à se reposer ou à jouer au lieu de travailler ainsi de la sorte mais, aucun d'entre eux n'avaient des parents aussi vieux qu'Alec et ses frères. Son frère ainé : Derek était quand à lui partie en ménage avec une femme du royaume de Cristal depuis deux ans déjà. Les récoltes étaient vraiment plus difficiles sans lui, mais c'était à cette époque de l'année qu'il devait revenir. A peine arrivé devant la maison familiale, les deux inséparables purent remarquer la calèche et les chevaux de leur frère ainé revenu afin de passer du temps auprès de ses parents et de ses frères. C'était certainement la période favorite du jeune blond, ils accoururent alors à l'intérieur de la chaumière afin d'étreindre affectueusement leur frère ainé. Ils organisèrent alors une petite fête en l'honneur du retour du grand gaillard qui venait d'annoncer à toute la famille qu'il allait devenir père dans très peu de temps sous le sourire de son épouse. Camélia, c'était elle cette fameuse femme de Cristal. Elle était assez jolie, il fallait l'avouer bien que d'apparence elle semblait plus jeune qu'elle ne l'était vraiment. Son visage était en tout point celui d'un enfant, elle portait une longue tresse unique qui filait jusqu'au bas de son dos, ses cheveux étaient d'un roux léger virant vers la couleur brune. Ses pupilles étaient d'une couleur verte profonde, rappelant les émeraudes qu'il avait put admirer sur les cuirasses des chevaliers dans les livres d'histoire de l'ancienne bibliothèque de Rubis. En effet, son ventre s'était arrondie beaucoup plus que la dernière fois et cela n'avait rien d'une prise de poids, la graisse n'aurait aucunement causé un angle aussi circulaire que celui ci, elle se serrait rependue au lieu de se concentrer ainsi. La joie était à son apogée dans la vieille demeure et les festivités continuèrent jusqu'à ce que tout le village soit parfaitement endormit, les seuls murmures nocturnes étaient ceux des hiboux perchés sur les branches des arbres voisins. Alors que la maison toute entière venait de s'endormir, un grand coup de vent qui survint de l'unique fenêtre entrouverte vint renverser une lanterne qui s'écroula alors au sol, propageant ainsi un incendie. Ce fut la chaleur étouffante qui réveilla Alec qui dormait pourtant d'un sommeil de plomb, celui ci se recula devant l'ampleur des flammes, écarquillant ses yeux, il fit face à d'immenses flammes qui n'auraient put être causées par un banal incendie. Celles ci venaient jusqu'à gratter le toit du bout de leurs mèches flamboyantes, l'entièreté de la demeure était en feu et les poutres de la maison commencèrent à céder et à tomber de l'édifice pour s'écraser à l'intérieur de la chaumière alors que peu à peu, sa vision alors floue à cause de la fatigue commençait à redevenir nette tout comme ses pensées. Un incendie ? Se surprit-il automatiquement. Son premier réflexe fut de s'écarter des flammes avant de prendre un mouchoir et de se couvrir la bouche, il commençait à tousser alors que la fumée noire grimpait crescendo en direction des cieux. Le toit commençait à s'effondrer alors que lui vint à l'esprit la présence de toute sa famille à l'intérieur de l'habitation. La peur le paralysait sur place mais pourtant, il hurlait le nom de tous les membres de sa famille afin qu'ils se réveillent et puissent échapper à l'incendie qui devenait de plus en plus danse. Les flammes s'accentuèrent alors étrangement et commencèrent à former un cyclone enflammée, projetant une nuée de cendres en la direction du jeune blond qui sortit de force de la maison en traversant l'endroit où les flammes étaient le moins élevé et sauta en dehors de la maison tout en s'allongeant au sol, toussant comme jamais alors que du sang franchissait ses lèvres pour venir s'abattre dans l'herbe fraiche du matin. Il regarda alors avec horreur sa chaumière prendre feu, entendant les hurlements, les plaintes, les supplications et les prières de toute sa famille sans qu'il ne puisse rien faire. Un grand frisson le secoua alors, les larmes lui échappèrent devant cette vision funeste. Les flammes étaient vraiment immenses, elles allaient jusqu'à traverser l'édifice de bois et de chaume alors que des étincelles fonçaient droit sur le jeune garçon qui les évita une à une en roulant de gauche à droite pour ne pas être victime des boules de feu qui se dirigeaient vers lui. C'était l'oeuvre d'un magicien ! C'était chose certaine ! Plusieurs sphères enflammées d'une taille imposante foncèrent droit sur lui, sa respiration fut à un moment coupé, son coeur ne fit qu'un tour et il vit l'espace d'un moment sa vie défilé devant lui alors que, comme par magie, un bouclier transparent apparut devant lui pour le protéger des boules de feu et vint alors l'englober de telle façon à ce qu'il soit invulnérable face aux attaques flamboyantes de celui qui essayait de lui nuire, à lui, comme à sa famille. Il se releva alors, surprit de voir ce bouclier d'énergie l'entourait ainsi et fonça en direction de la maison où il entra, bravant la danse du feu qui s'agita alors dés le retour du jeune paysan. Le feu prit une ampleur importante, se soulevant en un immense monticule de flammes et de cendres, prenant la forme d'un orbe incandescent qui fonça droit sur le jeune garçon alors que le bouclier d'énergie se souleva et prit une forme plus grande encore pour pouvoir le protéger au mieux face à la puissance de feu écrasante, quelques fissures apparurent sur la voile transparente qui le protégeait alors que le feu commençait à s'estomper mais revint bien vite à l'assaut. Mais toujours, le bouclier ne laissa passer aucune flammèche à l'intérieur qui pourrait éventuellement blesser ce dernier. Cherchant désespérément après les corps de sa famille, tout ce qu'il trouva... Ce fut une silhouette maigre et élancé, un regard de braise posé vers lui qui disparut à travers les flammes... Étais-ce son sauveur ? Ou le destructeur ? Après la disparition de ce spectre, il s'évanouit à l'intérieur de son bouclier d'énergie...

    C'était là le souvenir le plus sombre qui résidait dans la mémoire du chevalier. Depuis, il essaye de ne plus y penser, d'aller de l'avant et de continuer sa vie sans penser au passé. Cependant, depuis cet événement, il veut faire sa propre justice, il n'est pas consumé par la vengeance comme l'aurait été certains, au contraire, cet incendie lui a fait ouvrir les yeux. Il veut désormais protéger Enkidiev, rétablir la justice sur le continent et ce, à n'importe quel prix. Ainsi, il partit en voyage aux quatre coins du continent afin d'apporter son aide aux autres, il errait tel une ombre sur le continent de ses aïeux, grâce aux livres, il a finit par développer une certaine magie qui sommeillait à l'intérieur de lui, il a acquit des pouvoirs tant défensifs qu'offensifs et, comme le témoigne certains ouvrages, ces mêmes pouvoirs serraient jusqu'alors presque impossible à maîtriser par le commun des mortels. Tout ceci aurait dut l'intriguer dés le départ car, il allait vite découvrir que son existence ne se résumait pas juste à sa vie sur les terres de Rubis...

    Le temps s'était écoulé, il était désormais âgé de 18 ans. Alec voyageait à travers le continent et agissait selon son seul bon vouloir. Il était devenu un homme, ce n'était plus le petit garçon d'il y a quatre ans qui avait vu de ses propres yeux la mort de sa famille. Aujourd'hui, il était un guérisseur errant sur le continent d'Enkidiev et, voulant se rendre utile aux habitants du continent, il guérissait n'importe quelle blessure qui se présentait à lui. Ce souvenir... Il s'en souvient parfaitement, dans les moindres détails, il n'avait pas vraiment besoin de le revoir car, c'était certainement celui qui l'avait le plus marqué, celui qui était gravé dans son être. Tout se résumait à un bar dans le royaume de Jade, il avait fait un détour dans ce royaume pour sauver une jeune fille d'une maladie assez grave comme le témoignait ses parents, il n'avait pourtant fallut au guérisseur qu'une nuit pour la débarrasser de ses maux. Refusant l'hospitalité des deux parents, il avait décidé de se rendre dans une auberge afin de passer la nuit, ne pouvant continuer dans ses conditions car il avait tout de même usé d'une grande quantité de magie pour soigner la petite Lan Fan. Ainsi, il était installé au comptoir du bar de l'auberge, assez piteux et mal entretenu, le barman était un homme au regard sournois, il avait eut ouïe quelques heures plus tôt que celui ci profitait que ses clients soient entièrement saouls pour pouvoir leur dérober leurs biens. Il semblait assez vieux, portant une chevelure grise bouclée sur son crâne, de vieux habilles sales et était un peu bossu. Alors que l'attention du guérisseur était porté sur le serveur qui astiquait continuellement ses choppes avec un vieux chiffon déchiré, un homme commença à devenir violent derrière lui. Celui ci semblait saoul, il n'était plus vraiment conscient de ce qu'il faisait d'après le blond, il frappa un autre homme présent dans le bar avec une violence certaine, il s'arma alors d'un poignard et s'apprêta à tuer l'homme qui eut renversé une table dans sa chute et s'eut retrouvé tapis au sol. Au moment où il allait l'éventrer de sa petite et fine lame, son poignet fut maintenu par la main du grand blond qui s'interposa entre eux. Se séparant d'Alec, son assaillant prit désormais le grand blond comme cible et fonça sur lui dans l'espoir de l'éventrer à la place de l'homme désormais inconscient qui gisait sur le plancher froid du bar. Esquivant avec une facilité déconcertante, le guérisseur se tourna vers lui alors qu'il fondait de nouveau sur lui. Esquive après esquive, il n'eut aucun mal à épuiser son adversaire et au moment où il allait passer le poignard en direction de son visage, il lui saisit à nouveau le poignet, le désarma et lança le petit couteau comme une fléchette et celui ci vint raser le vent juste sur le coté de son oreille gauche avant de s'accrochait finalement à un pieux de bois qui maintenait le toit au dessus de leur tête. L'homme recula alors de peur devant le guérisseur et finit par partir en courant en dehors de l'auberge. C'est à son tour qu'Alec disparut avec modestie sous les applaudissements des alcooliques du bar, se rendant à sa chambre.

    C'était cette même nuit que pour la première fois depuis sa naissance, cette mystérieuse femme vint lui rendre visite. Il dormait à poings fermés dans son lit, la fatigue accumulée de toutes ses journées passaient à utiliser la magie avait finalement décidé de s'abattre sur lui en cette soirée. Ce n'était pas plus mal d'ailleurs car, il aurait eut du mal à tenir debout le lendemain avec toute cette fatigue qui lui pesait sur les épaules. Ainsi, il se serrait dans ses couvertures qu'il emportait avec lui à chacun de ses mouvements lors de son sommeil. S'engouffrant dedans tout en crispant un peu le visage alors qu'une légère brise venait lui caresser le corps, cette même brise qui arrivait par l'unique fenêtre ouverte et qui faisait danser le rideau au rythme de son souffle aérien. C'était à ce moment là de la nuit qu'il reçut cette mystérieuse visite. Il sentit une chaleur étrange sur son épaule, ce qui le perturba dans son sommeil et le força donc à se réveiller. Tiré de son sommeil, il se réveilla un peu en grommelant alors qu'il remarqua à ses cotés une femme lumineuse aux cheveux sombres et à la peau blafarde qui était installée à coté de lui, assise sur les couvertures de soie. Il se releva alors en la voyant, surprit de voir cette inconnue pénétrait dans sa chambre et la questionna immédiatement sur ce qu'elle faisait ici et qui elle était. Elle sembla déçue de ces questions, baissant la tête, elle se contenta de murmurer un simple : Je vois que tu m'as oubliée. Elle prétendait être sa femme, une maître-magicienne. Elle serrait celle qui l'avait sauvé de l'incendie, cette nuit là. Il ne pouvait pas croire cette dernière si facilement mais elle semblait en savoir plus sur lui que lui n'en savait. D'après elle, il était le fils d'une immortelle et d'un roi de Rubis, aujourd'hui décédé. Il aurait vécu parmi les siens toute sa vie, ayant reçu une éducation de maître-magicien avant d'être envoyé sur terre. Il y a 26 ans, il a mystérieusement disparu aux yeux des maîtres-magiciens, comme des immortels ou des Dieux, Stevan, qui était son nom, aurait disparu... D'après elle, celui qui l'aurait réduit ainsi au rang de simple humain ce serrait son frère : Slay. Il n'avait jamais apprécié son frère jumeau et aurait donc décidé de l'effacer purement et simplement. Les pouvoirs de Slay n'étant pas assez grand, il aurait juste rendu amnésique de son ancienne vie son frère. Son corps ayant même oublié sa longévité accrue et ses dons magiques. Cette même femme revint plusieurs nuits pour tenté de le convaincre et de regagner son coeur, en vain. Finalement, un jour, alors qu'il soignait une femme blessée à la main à cause d'une méchante coupure, la chef des chevaliers d'Emeraude le remarqua et lui proposa de se rendre au château afin de passer les tests pour devenir lui aussi chevalier. C'était son rêve depuis tout petit et il accepta donc, malgré ses doutes quand à son identité actuelle, qu'il cacha d'ailleurs aux chevaliers. Il passa les tests avec facilité, ce qui intrigua particulièrement le magicien des lieux. Ainsi, il devint chevalier.


Dernière édition par Alec le Mar 17 Juil 2012, 11:27, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alec
Cinquième génération - Asperge Blonde
avatar

Masculin Nombre de messages : 39
Age : 23
Localisation : Au royaume d’Émeraude, désormais
Date d'inscription : 24/05/2012

Feuille de personnage
Les armes de votre personnage:
Ces vêtements:

MessageSujet: Re: Alec, une Double Existence ? | Finit   Dim 03 Juin 2012, 19:16

    Famille, ascendance : Né dans une famille de paysans " bourges " du royaume de Rubis, il avait deux frères aînés qu'il appréciait par dessus tout mais un jour, toute sa famille perdit la vie dans un mystérieux incendie qui engloutit toute la demeure familiale et ne laissa pour seul survivant qu'Alec, alors âgé de 14 ans. Ultérieurement, une femme du nom de Stella affirme être l'épouse d'Alec qui se nommerait selon elle Stevan, sa mère serrait une immortelle et son père un ancien roi de Perle, il semble d'ailleurs qu'il a hérité de sa passion pour les rapaces. Il aurait également un frère jumeau du nom de Slay. Refusant de croire aux dires de cette dernière, il essaye de découvrir ses véritables origines en trouvant celui qui était présent lors de la mort de sa famille... Un être-inconnu dont il ne connait que la silhouette et le regard sombre.

    Pouvoirs et compétences :


    Communication Télépathique : Il maîtrise ce pouvoir avec aise, pouvant envoyer des messages télépathiques à n'importe quel membre de l'Ordre ou même une personne externe à l'Ordre et ce, à des distances d'environs 200 kilomètres. Plus il y a de distance et plus il a du mal, par moment, si sa cible est trop éloignée, il envoie ce même message à plusieurs personnes sans le faire exprès. Son bouclier mental est cependant un des plus résistants de l'Ordre bien que la dénommée Stella puisse le passer sans aucun problème.

    Télékinésie : Jamais il n'a vraiment aimé ce pouvoir. Non pas que ce n'est pas plaisant de déplacer des objets à distance mais, il n'y arrive pas tant que cela. Sa lévitation est pitoyable, sans parler de son attraction et semble plutôt doué dans la répulsion des objets bien que cela ne lui serve que très peu. D'après le magicien d’Émeraude, il n'a pas encore poussé son pouvoir de télékinésie à son paroxysme. Mais même avec beaucoup d'entraînement, ses résultats demeurent toujours les mêmes. Il a également un mal fou à maîtriser la force qu'il utilise dans sa télékinésie et se fait parfois plus violent que prévus.

    Guérison : Pouvant former un baume d'énergie avec ses mains, il peut soigner n'importe quelle blessure externe comme interne tant que cela n'est pas de la magie noire ou une blessure mortelle. Plus la blessure est importante et plus il lui faudra du temps pour la traiter, mais si il ne s'agit que d'ecchymoses ou de quelques petites entailles, cela peut être traité en une petite minute seulement. Si il utilise trop souvent ce pouvoir, il finira par s'épuiser énormément et sa réserve de magie descendra en flèche. C'est pourquoi il ne s'en sert que lorsque la situation le demande vraiment.

    Contrôle de la Foudre : Manipuler ou créer la foudre, c'est à ça que se résume le pouvoir du grand chevalier. Il s'agit d'un pouvoir élémentaire très dangereux qu'il maîtrise là, il peut former des éclairs à partir de ses mains et s'en servir comme d'une arme ou même attirer la foudre sur lui pour ensuite la manipuler à son aise. Cependant, sa maîtrise de la foudre est encore partielle et il ne la maîtrise pas à la perfection et il vient par moment le fait qu'il n'arrive pas à la dompter entièrement. Quelques électrons lui échappent et se retournent contre lui, c'est pourquoi c'est un pouvoir très complexe et difficile d'apprentissage.

    Sphères d'Energie : Capacité qui lui permet de concentrer son énergie magique en un même point pour former des sphères lumineuses qui explosent au moindre contact physique en une grande explosion magique qui peut détruire un certain périmètre quand à la dose de magie ou à la taille du globe former. L'orbe peut varier de taille et plus il est grand, plus il serra destructeur et difficile à former. Il peut téléguider les sphères les plus petites (jusqu'à 10cm de diamètre) et ainsi suivre la cible jusqu'à ce qu'elles explosent. La durée maximum de vie de n'importe quelle sphère est de cinq minutes avant son explosion, contact physiques ou non.

    Invisibilité : L'un des pouvoirs qu'il a le plus de mal à cerner, il s'agit d'un pouvoir qui lui permet de se rendre invisible à l'oeil nu. Personne ne peut le voir lorsqu'il utilise ce pouvoir mais, il marche mieux quand il est immobile et donc en cas de filature. Lorsqu'il ne bouge pas, même sa présence magique disparaît comme son odeur alors que lorsqu'il est en mouvement, son odeur et sa présence magique sont toujours présentes et il peut reprendre forme visible.



    Connaissances particulières : Il est un expert en chasse mais également un très bon agriculteur. C'est aussi un chevalier guérisseur pouvant soigner n'importe quelle blessure interne ou externe si elle n'est pas de source : magie noire.





    _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

    Hors RP

    Comment avez-vous découvert le forum?
    Grâce à Google

    Avez-vous un forum? Si oui, nous vous invitons à en mettre l'adresse ici : Non, plus maintenant

    Connaissez-vous les Chevaliers d'Émeraude ? (Si oui, combien de tomes avez-vous lu?) Oui, les douze premiers.

    Avez-vous lu la mise en situation/résumé de l'histoire? : Yep

    Êtes vous familier avec le RP? Ce forum est il l'un de vos première expériences de RPG? Oui et par la suite non

    Code : Suis-je vraiment obliger de me répéter ? Okay By Tari


Dernière édition par Alec le Mar 17 Juil 2012, 17:06, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tari
Protectrice d'Enkidiev
avatar

Féminin Nombre de messages : 1929
Age : 25
Localisation : Dans les nuages
Date d'inscription : 25/06/2008

Feuille de personnage
Les armes de votre personnage:
Ces vêtements:

MessageSujet: Re: Alec, une Double Existence ? | Finit   Sam 30 Juin 2012, 23:08

Bienvenue parmi nous!

Fait moi un signe, quand tu auras fini ta présentation Smile

_________________

N'oubliez pas, vos RPs sur le forum doivent faire un minimum de 10 lignes (~ 200 mots).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-chevaliers-demer.forumactif.org/forum.htm
Alec
Cinquième génération - Asperge Blonde
avatar

Masculin Nombre de messages : 39
Age : 23
Localisation : Au royaume d’Émeraude, désormais
Date d'inscription : 24/05/2012

Feuille de personnage
Les armes de votre personnage:
Ces vêtements:

MessageSujet: Re: Alec, une Double Existence ? | Finit   Mar 17 Juil 2012, 15:16

Présentation terminée ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romane
Quatrième génération
avatar

Féminin Nombre de messages : 602
Age : 22
Localisation : loin sur un nuage
Date d'inscription : 27/05/2008

Feuille de personnage
Les armes de votre personnage:
Ces vêtements:

MessageSujet: Re: Alec, une Double Existence ? | Finit   Mar 17 Juil 2012, 15:46

Bon ben tout est Ok pour moi .
Bienvenue parmi nous Smile

_________________

Et si le mal corrompait la pureté du bien.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alec, une Double Existence ? | Finit   Mar 17 Juil 2012, 16:21

Sa ma l'air tout bon je suis OK
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alec, une Double Existence ? | Finit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alec, une Double Existence ? | Finit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le ministre Genéus rentre dans le débat sur la double nationalité.
» LA COMMISSION SUR LA DOUBLE NATIONALITE MIEUX EFFECTIVE QUE CELLE DE L'ARMEE !
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Haiti- Parlement: Double nationalité
» Débat sur la double nationalité.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les chevaliers d'Émeraude - L'histoire continue... :: Commencement :: Présentations :: Présentations terminées-
Sauter vers: